121. Déprogrammer versus réguler ton système nerveux

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Comportement

Déprogrammer versus réguler ton système nerveux

Tu entends beaucoup le mot régulation/dérégulation du système nerveux et tu te demandes ce que cela veut dire vraiment.

Ou bien tu as du mal à comprendre la différence entre travailler sur tes traumas (mon expression c’est déprogrammer tes schémas amoureux) et réguler ton système nerveux.

Cet épisode va t’aider à comprendre la différence entre les deux. 

Je vais aussi t’expliquer les approches psycho-corporelles que je pratique la différence entre l’académie Je m’aime et S’ouvrir à l’amour.

Qu’est-ce qu’un système nerveux régulé ?

Dans la théorie poly-vagale Stephen Porges distingue 3 états du système nerveux : l’état vagal ventral, le sympathique et l’état vagal dorsal. Je ne vais pas les détailler ici tu peux en apprendre plus sur la théorie poly-vagale dans l’ épisode 57 sur la théorie poly-vagale et sur ces 3 états dans l’épisode 56 changes t-on par le corps ou l’esprit ?

Un système nerveux autonome régulé arrive facilement à passer par les 3 états du système nerveux pour faire face aux stress de la vie puis à retourner naturellement dans l’état vagal ventral (frein vagal). L’état vagal ventral n’est pas un refuge permanent, l’idée est d’y retourner suffisamment souvent pour que le corps se régénère et puisse faire face aux prochains stress. 

Ce mécanisme de survie est utile et sain quand il y a un vrai danger. Qui aurait envie de prendre le temps de réfléchir comment agir au mieux si un ours fonçait sur toi?

 Donc avoir un système nerveux régulé ne veut pas dire :

  • Être toujours sereine
  • Jamais être activée
  • Jamais être figée

Un système nerveux régulé te permet :

  • De passer d’un état à l’autre facilement
  • De revenir à l’état de sécurité, l’état ventral rapidement
  • D’avoir une marge de tolérance sur ce qui t’active suffisamment grande pour accueillir les stress de la vie

Qu’est-ce qu’un système nerveux dérégulé ?

Ton système nerveux se dérégule si tu as vécu des expériences passées qui ont submergé ton système nerveux. Tu as peut être entendu le mot trauma, les traumas au sens du système nerveux ce sont toutes les expériences qui ont submergés ton système nerveux parce que c’était trop, trop tôt, trop vite, trop fort et trop longtemps. Il y a 3 causes qui peuvent déréguler ton système nerveux autonome
  • Un stress chronique (physiologique ou psychique) de plus de 6 mois
  • Chocs traumatiques type mort, guerre, accident, abus, négligence, naissance, SSPT (PTSD)
  • Traumas développementaux (Complex PTSD) qui s’est constitué au travers de l’attachement/de tes expériences relationnelles.  Dans la formation que j’ai faite en stress traumatique de Bessel Van der Kolk leur définition est la suivante :Le trauma développemental c’est l’exposition à (1) des expériences interpersonnelles qui impliquent souvent un préjudice relationnel ou une trahison, (2) qui sont répétitives ou prolongées, (3) qui impliquent des abus, des négligences ou des abandons de la part des figures d’attachements, (4) qui se produisent à des moments de développement vulnérables dans la vie de l’individu, et (5) qui ont un impact et compromettent le développement physique et psychologique de l’individu. Après avoir accompagné plus 450 personnes j’ai une vue plus nuancée car cela dépend de la perception de l’enfant en fonction de ces autres expériences de vie, je dirai qu’à notre échelle nous avons tous des traumas.

❤️ Regarde mon wébinaire sur comment être enfin heureux/se en Amour!

Le système nerveux peut se déréguler de 3 façons :

  • Tu peux avoir un état par défaut (Le réflexe vagal) qui est un état d’insécurité ( vagal dorsal ou sympathique). Il y a souvent 2 causes possibles :   
    • Un enfant à sa naissance hérite via la co-régulation de l’état du système nerveux de ses figures d’attachement (parents on appelle cela le primal wire) . 
    • Tu peux aussi vivre des traumas suffisamment importants qui peuvent modifier son état par défaut : une naissance traumatique, des chocs traumatiques comme l’exposition à la mort, la guerre, un accident, de l’abus, de la négligence. Ainsi, même si la menace a disparue, le corps perçoit toujours le danger et ses défenses restent engagées. 
  • Tu peux te sentir plus rapidement en insécurité car tes expériences passées t’ont fait enregistrées dans ta base de données de survie des perceptions qui te mettent plus facilement en insécurité (activation plus rapide du frein vagal/faible marge de tolérance). Si l’enfant a vécu beaucoup de stress émotionnels dans son enfance, il peut avoir une marge de tolérance plus petite et réagir très vite aux moindres changements de son environnement. 
  • Tu peux avoir du mal à revenir à un état où tu te sens en sécurité (manque de tonus vagal). Si l’enfant a vécu beaucoup de stress émotionnels et qu’il n’a pas reçu la co-régulation de ses parents face à ses stress (un enfant en jeune âge n’est pas capable d’y arriver par lui-même), son système nerveux peut avoir beaucoup de difficulté à revenir dans son état de sécurité. 

Pour toi

quiz offert

Modèle d'attachement dominant et niveau de dérégulation du système nerveux

Enregistre-toi dès maintenant à ma newsletter et reçois mon questionnaire gratuit.

* Champs obligatoires

Si tu t’abonnes à ma newsletter, tu recevras également des offres. Tu peux te désabonner à tout moment. Merci de lire ma Politique de confidentialité pour voir comment je traite les données.

Réguler versus déprogrammer ton système nerveux

J’aime beaucoup l’explication d’Irène Lyon, experte système nerveux, formé en somatic experiencing et à la méthode Feldenkrais d’une piscine remplit de balles. 

Réguler son système nerveux cela demande pour elle :

  • De prendre conscience des balles, du rebord de la piscine. La conscience de soi, de son corps, de ses impulsions, prendre soin de sa physiologie et de son environnement va naturellement contribuer à augmenter la capacité de ton système nerveux, afin qu’il ait plus d’espace pour guérir. 
  • Apprendre à accueillir les nouvelles balles ou les balles qui s’activent. Se réguler en temps réel, pratiquer d’abord les techniques de régulation dans des situations peu ou pas stressantes puis augmenter la pratique à différents niveaux de stress va aider à augmenter la capacité de ton système nerveux/ augmenter ta marge de tolérance.
  • Déprogrammer c’est faire un travail sur son passé (enlever certaines balles de la piscine) si tu penses que tu as des traumas et les remplacer consciemment par des ressources (les nouvelles balles de la piscine). Cette dernière partie se fait avec un thérapeute et tu travailles spécifiquement sur tes traumas. Il y a plusieurs méthodes qui font ce travail l’EMDR, le neurofeedback, le somatic experiencing et l’approche psycho-corporelle que je pratique.

Donc en résumé réguler c’est tout cela mais déprogrammer/ faire un travail sur tes traumas c’est une chose que tu fais en étant accompagné par un thérapeute.

Autrement dit tu peux te réguler en ressentant tes sensations dans le corps, en t’orientant en te baladant, en faisant du yoga, en faisant un câlin avec quelqu’un, en faisant du breathwork cela ne veut pas dire que tu fais un travail sur tes traumas ou que tu déprogrammes tes schémas amoureux. 

Je te donne aussi ma manière de l’expliquer avec la baignoire émotionnelle, regarde l’exemple qui te parle le plus :

  • Tu as le robinet de ta baignoire ce sont tes expériences passées qui ont dérégulées ton système nerveux et qui font que tu as l’impression de répéter certains schémas dans ta vie (principalement en amour ou en relations). Pour stopper l’influence du passé cela te demande d’arrêter le robinet qui coule c’est à dire déprogrammer l’empreinte des événements de ton passé sur ton système nerveux. C’est ce que tu fais le programme S’ouvrir à l’amour lors de la journée Passé car cela te demande de faire un bilan de ton passé et des séances de déprogrammation psycho-corporel en individuel en présentiel.  Ce qui est pour moi unique dans l’approche que je pratique c’est que tu déprogrammes spécifiquement la cause à effet c’est-à-dire que dans telle situation tu réagisses de telle manière.
  • La première fois que tu fermes ce robinet de ta baignoire tu as encore un certain niveau d’eau dans ta baignoire et selon l’accumulation d’expérience de vies qui ont dérégulé ton système nerveux ton stockage peut être plus ou moins important. À cet effet il existe le breathwork (j’en parle dans l’épisode 21) qui te permet de vider le stockage restant et aussi le massage de libération émotionnelle que l’on fait également lors de la journée Passé lors du programme S’ouvrir à l’Amour. 
  • Tu peux ensuite gérer le niveau d’eau de ta baignoire via le trou de ta baignoire. C’est ce que tu apprends dans le programme Je m’aime. Pour cela tu as plusieurs manières de le faire, je vais les survoler ici et les détailler plus dans l’épisode 122 (met le lien) :
    • Repérer ce qui te dérégule et te réguler à chaque fois que tu es en activation pour éviter de re-remplir ta baignoire. Dans Je m’aime tu apprends vraiment cette base essentielle et te crée ta trousse de ressources.
    • Gagner en capacité pour augmenter ton degré de résistance à ce qui te dérégule en commençant à pratiquer quand ça va puis en augmentant le degré de difficulté. 
    • Reprendre ton pouvoir face à ton environnement/en interaction avec les autres. (Agir en alignement, mettre tes lignes tout en arrivant à te connecter aux autres) C’est le sentiment d’impuissance qui crée souvent le trauma.
  • Travailler sur ta physiologie de base c’est comme si tu travailles sur la qualité de l’émail de la baignoire. 

Peut-on guérir son système nerveux ? Est-ce que c’est vrai que réguler son système nerveux prends du temps ?

Si tu écoutes les propos de Stephen Porges, Deb Dana, Peter Levine (Somatic Experiencing), Bessel Van der Kolk, ils s’accordent tous pour dire que réguler ton système nerveux, faire un travail sur ses traumas cela prend du temps, qu’il faut y aller doucement pour ne pas submerger ton système nerveux.

Je suis tout à fait d’accord avec eux qu’apprendre à connaitre et auto-réguler ton système cela te demande du temps car tu dois comprendre et identifier les sensations de ton corps, tester et identifier ce qui te dérégule et te régule, cela prend du temps. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai fait l’académie Je m’aime en mode abonnement à prix doux, justement à cause de ce temps que tu ne peux pas réduire.

Je suis aussi d’accord qu’apprendre à reprendre ton pouvoir (quand tu as eu des traumas tu te sens souvent impuissant face) cela prend aussi du temps.

Mais c’est aussi une grosse contradiction avec ce que je vois dans mon programme S’ouvrir à l’amour lors des journées Passée où je vois les personnes qui changent d’attitude et transforment leurs vies drastiquement en quelques mois après ce travail de déprogrammation et leurs mises en pratiques. Je te laisse écouter les épisodes love story du podcast pour écouter le ressenti des gens. Je ne dis pas que cela marche aussi vite pour tout le monde : cela prend en général plus de temps pour les personnes qui ont vécu de gros traumas type abus ou les personnes qui ont plus de déconnexion ou qui ont du mal à passer à l’action. Je n’ai pas non plus accompagné des personnes avec des traumas grands T type guerre ou PTSD ou violence donc c’est aussi à mon avis un niveau différent. Et je ne dis pas cela pour que vous veniez en masse acheter mon programme. 

C’est aussi une contradiction avec ma transformation personnelle. Sur l’échelle de l’ACE Study qui parlent des expériences traumatiques de l’enfance, j’ai un score de 6/10 ce qui est un score assez élevé et pour moi déprogrammer mes schémas a transformé ma vie assez rapidement. Cela m’a pris 4-5 ans car au moment où j’ai appris mes méthodes j’ai travaillé sur beaucoup de schémas peu significatifs et c’est une des choses que j’ai changé en commençant mon activité en tant que thérapeute. Oui je dois toujours me réguler et quand je rencontre des niveaux de challenge plus élevés je dois à nouveau travailler sur ma marge de tolérance mais le gros du travail est derrière moi. 

Dans le prochain épisode je vais t’expliquer plus concrètement comment réguler tes émotions.