116. S’adapter versus se suradapter en relation

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Comportement

S’adapter versus se suradapter

Tu te demandes quel est le bon équilibre entre être tolérante, s’adapter à l’autre et se suradapter ?

Ou bien quelle est la différence entre faire des concessions et la suradaptation amoureuse ?

Ou tu t’es déjà posée la question si c’est bon de changer pour l’autre ou la relation ?

En résumé, tu te demandes quel niveau d’indulgence est sain pour le couple ?

Cette différence peut être particulièrement difficile à identifier si tu souffres de dépendance affective.

Dans cet épisode je vais essayer de te donner les clefs pour savoir si tu t’adaptes ou te suradaptes en relation. 

S'adapter t’aide à développer ton esprit d’équipe

Si tu pars du principe que tu fais équipe avec ton partenaire pour une vision commune tu peux comprendre qu’avoir une certaine tolérance, une certaine flexibilité peut aider au but commun de construire une belle relation épanouissante. 

Dans ce premier cas, s’adapter est positif pour le couple et une opportunité de développer ton esprit d’équipe.

Par exemple:

  • Si ton partenaire est toujours en retard, est-ce que faire un scandale systématiquement à chacun de ces retards aide à la construction de votre relation ou bien est-ce que lui donner un rendez-vous 15 minutes à l’avance en tenant compte de son retard habituel et une adaptation plus constructive pour le couple?
  • Est-ce qu’adapter ton timing pour te marier ou avoir des enfants à celui de ton partenaire est un meilleur choix que de passer en force au risque que ton partenaire le regrette après coup?
  • Est-ce que quitter ton lieu d’habitation pour emménager dans la ville de ton partenaire c’est trop de sacrifice?

La réponse ne peut pas être généraliste, ça dépend de l’historique de la relation, de la réciprocité dans l’investissement de la relation, de l’équilibre de l’adaptation au niveau de chaque partenaire.

Pour cela voici trois questions qui te permettent de décider si cette adaptation est bénéfique pour toi et la relation:

  1. Est-ce que cette adaptation est une invitation à te comporter de manière différente de ton biais habituel ou développer mon esprit d’équipe ?  Par exemple, si tu sais que tu as du mal à être tolérante envers toi ou envers les autres, développer de la tolérance envers ton partenaire t’aide à développer une qualité importance pour former une bonne équipe.
  2. Est-ce que tu es capable d’accepter les conséquences de cette adaptation sans ressentiment et est-ce que c’est une aide pour le but commun ?  Par exemple si tu es ok de repousser le projet bébé de 6 mois parce que tu as envie d’être une personne compréhensive et tu veux laisser ton partenaire suivre son rythme pour se décider de lui-même de devenir parent, est-ce que tu acceptes pleinement la conséquence d’attendre ces 6 mois de plus.

Est-ce que tu vois un équilibre dans la prise de risque et de l’adaptation au sein de ton couple ?  Sinon quel impact peut avoir ce déséquilibre à long terme dans la relation ?  Je parle de ce point plus en détail dans l’épisode 84 sur le compte bancaire émotionnel. Par exemple si tu décides de quitter ta ville pour retrouver ton partenaire tu vas renoncer un job, à ton cercle d’amis, est-ce que ton partenaire prend aussi des risques pour que la relation marche par exemple fait l’effort de déménager de son appartement pour que vous emménagiez ensemble ou est-ce qu’il s’est aussi adapté pour votre relation dans le passé ?

❤️ Regarde mon wébinaire sur comment être enfin heureux/se en Amour!

Tu changes et grandis grâce à la relation

Je dis souvent que le couple est le meilleur outil de développement personnel car il va venir exactement appuyer là où tu as besoin de travailler, par exemple :

  • Si ton partenaire te demande de s’engager et que tu as peur de perdre ta liberté.
  • Si ton partenaire te reproche de pas être clair avec tes amis et que tu te sens contrôlé.
  • Si tu flippes dès que ton partenaire sort car tu as peur qu’il te quitte.

 Dans ce cas-là s’adapter peut être aussi positif car c’est une opportunité de grandir.

Alors comment savoir si ces adaptations-là t’aident vraiment à grandir ou si tu te suradaptes et acceptes quelque chose que tu ne veux pas ?

Voici une série de questions qui peut t’aider à trouver ta réponse :

  1. Quel est l’impact de mon comportement sur l’autre ?
  2. Quel serait l’impact sur moi si mon partenaire faisait exactement la même chose ?
  3. Est-ce que c’est un reproche que l’on m’a déjà fait dans mes relations passées amoureuses ou amicales ?
  4. Est-ce que j’ai envie d’évoluer dans ce domaine ?
  5. Si c’est une insécurité de l’autre comment pourrai-je grandir ici, quel niveau d’adaptation refléterait mon envie d’être un partenaire indulgent/soutenant ?
  6. Si c’est ton insécurité, qu’est-ce que tu peux faire pour la dépasser et en quoi partager avec ton partenaire ce qui te fait peur, ce qui se passe en toi, ton intention peut t’aider dans ce changement ? 

Je vais reprendre les 3 exemples que j’ai mentionnés plus tôt pour illustrer ce raisonnement.

Commençons avec l’exemple de l’engagement et la peur de perdre ta liberté pour répondre à ces questions : 

  1. Tu réalises que ça crée de l’insécurité chez ton partenaire, 
  2. Si ton partenaire avait la même attitude que toi tu douterais de son amour envers toi
  3. Tu sais que c’est en réalité des reproches qu’on t’a déjà fait par le passé 
  4. Tu as envie d’évoluer dans ce domaine
  5. Tu remarques que c’est ton insécurité personnelle car dans les faits ton partenaire ne te prive pas de ta liberté dans ce cas-là changer pour la relation c’est une opportunité de grandir et tu peux alors réfléchir sur ce qui va t’aider dans ce changement: comprendre tes peurs, les partager à ton partenaire, lui demander de la compréhension.

Si tu prends le cas où ton partenaire te reproche de ne pas être clair avec tes amis : 

  1. Tu réalises que ça crée de la panique chez ton partenaire
  2. Si ton partenaire avait la même attitude ce serait totalement ok pour toi
  3. Tu n’as pas vraiment eu ce genre de reproche dans le passé
  4. Tu n’éprouves pas le besoin d’évoluer parce que tu ne vois pas le problème 
  5. Tu remarques que c’est plus une insécurité de ton partenaire car dans les faits tu n’es pas ambigu avec tes amis et ton engagement est clair, arrêter de voir tes amis pour rassurer ton partenaire serait dans ce cas te suradapter. Le niveau d’adaptation qui serait ok pour être une partenaire indulgent/soutenant ce serait de la rassurer et/ou de l’intégrer avec tes amis.

Et enfin le cas où tu flippes quand ton partenaire sort : 

  1. Tu réalises que ton partenaire se sent étouffé
  2. Si ton partenaire avait la même attitude tu te sentirais aussi étouffé
  3. Tu sais que c’est des reproches qu’on t’a déjà fait dans le passé
  4. Tu as envie d’évoluer dans ce domaine

Tu sais que c’est ton insécurité personnelle car l’engagement de ton partenaire est clair.  dans ce cas changer pour la relation c’est une opportunité de grandir et tu peux réfléchir sur ce qui va t’aider dans ce changement :  travailler sur tes schémas du passé, parler de cette insécurité à ton partenaire par exemple dans l’épisode 67 Sécurité interne versus sécurité externe je parle de comment tu peux cultiver plus de sécurité interne et comment ton partenaire peut aussi t’aider en te donnant une sécurité externe.

Quand est-ce que tu te suradaptes?

Pour moi il y a plusieurs critères qui font que tu es dans la suradaptation amoureuse :

  • Tu ne prends pas le temps de te poser la question de ce que tu en penses des conséquences de l’adaptation sur toi, ton bien-être, tes besoins, tes limites, sur l’équilibre dans la relation.
  • Tu n’oses pas communiquer un avis qui est différent de l’autre par peur de le braquer par peur de le perdre et c’est-à-dire que ton adaptation a pour seul but le maintien de la relation et que ce n’est pas en soi un moyen de grandir ou de développer ton esprit d’équipe.
  • Si cette adaptation va à l’encontre de tes valeurs et des projets que tu as envie pour le couple.
  • Si cette adaptation est à sens unique, non réciproque.
  • Si c’est adaptation est synonyme de souffrance. C’est souvent le cas de la dépendance affective j’en parle dans les épisodes 74 Se libérer de la dépendance affective et 73 les différents types de dépendance en amour.

Trouve l’origine de ton besoin de te suradapter

Si tu as tendance à te suradapter c’est qu’il y a une raison. Cette raison vient de tes expériences passées où tu as perçu que pour être aimé il faut renoncer à être toi, que l’amour est conditionné et que cela passe forcément par un sacrifice de toi.

Regarde mon wébinaire sur « comment te libérer des schémas amoureux qui t’empêche d’être heureux en amour »:

Pour toi

LE WÉBINAIRE gratuit

"Comment se libérer des schémas qui nous empêchent d'être heureuses en amour ?"

Enregistre-toi dès maintenant à ma newsletter et reçois le replay du wébinaire. 

* Champs obligatoires

Si tu t’abonnes à ma newsletter, tu recevras également des offres. Tu peux te désabonner à tout moment. Merci de lire ma Politique de confidentialité pour voir comment je traite les données.

Sortir de la suradaptation amoureuse

Sortir de la suradaptation amoureuse est un réapprentissage qui va au départ te demander d’aller à l’encontre de ton réflexe naturel :

  • La première étape consiste à prendre l’habitude de t’inclure dans l’équation de la relation (j’en parle plus dans l’épisode 68 Empathie et engagement ) et de te demander ce que tu veux dans cette relation, tes besoins, tes limites, tes préférences. 
  • La deuxième étape va te demander d’apprendre à communiquer à l’autre tes besoins, tes limites, tes préférences pour que la relation soit satisfaisante pour toi et à veiller qu’il y ait un équilibre en termes d’adaptation.
  • Et enfin une fois que tu sens que ces deux premières étapes sont totalement acquises et qu’il y a une base suffisamment solide et saine dans la relation, regarde les adaptations qui peuvent être une opportunité pour toi de grandir ou de développer ton esprit d’équipe.

Et si tu as besoin d’aide pour ces étapes c’est ce que tu apprends dans le programme s’ouvrir à l’amour