Les stades d’une relation amoureuse

Les stades d'une relation amoureuse

Tu viens de rencontrer quelqu’un et tu te demandes à quel stade tu en es et ce que tu peux attendre comme engagement de sa part.

Alors cet article est fait pour toi

 

La rencontre

Tu viens de rencontrer ton partenaire. Vous êtes attirés l’un envers l’autre, mais vous ne vous connaissez pas encore.

À ce stade, beaucoup de choses ont déjà été choisies, car ton sentiment d’attirance est déterminé par ton inconscient qui te dit :

  • Cette personne peut t’amener l’amour dont tu penses que tu as besoin
  • Cette personne va t’aider à guérir les blessures de ton passé

Si tu as le sentiment de toujours être attirée par la « mauvaise » personne, il est important d’identifier quels sont les blessures de ton passé qui font que tu choisis inconsciemment les « mauvais » partenaires pour toi.

Regarde mon webinaire gratuit pour comprendre comment ton passé peut influencer le choix de tes partenaires.

Comprends d’où cela vient

GRÂCE à mon wébinaire gratuit

et comprends comment tes blessures du passé influencent ton amour envers toi-même et tes amours.

Comprends d’où cela vient

GRÂCE à mon wébinaire gratuit

et comprends comment tes blessures du passé influencent ton amour envers toi-même et tes amours.

Agenda

Dans ce wébinaire gratuit tu vas apprendre:

  • Comment les blessures du passé influençent tes amours?
  • Comment se crée-t-on une blessure du passé ?
  • Pourquoi les blessures du passé s’enregistrent dans le corps, plus particulièrement les organes ?

* Champs obligatoires
Si tu t’inscris à ce webinaire, tu seras abonné à ma newsletter et tu pourras recevoir des offres de ma part. Tu peux te désabonner à tout moment. Merci de lire ma Politique de confidentialité pour voir comment je traite les données.

Les premiers rendez-vous

 

C’est en général une phase de découverte de l’autre partenaire, pour savoir si tu as envie d’approfondir cette relation ou pas.

Ici il est important de mettre les papillons de côté et de te poser les bonnes questions:

  • A-t-il les mêmes envies que toi (avoir une relation stable, se marier, avoir des enfants)?
  • Est-ce qu’il a les non-négotiables que tu recherches chez un homme?

Dans cette phase, l’important est de prendre son temps pour découvrir l’autre et de réfléchir si le partenaire a le minimum indispensable à tes yeux pour avoir envie de continuer.

Cette phase n’est pas une phase d’engagement. Ce n’est pas non plus la phase où tu pourras savoir si c’est l’homme avec qui tu vas rester longtemps.

Tu ne peux pas connaître vraiment quelqu’un en quelques rendez-vous.

C’est plus une phase «d’élimination» des personnes qui n’ont pas tes non négociables dès le début. Car il est illusoire de penser qu’une personne va changer par amour pour toi.

Quand tu es depuis longtemps célibataire ou que tu approches un certain âge, il peut arriver que t’en aies marre de cette phase, car cela peut impliquer de rencontrer beaucoup de célibataires pour au final poursuivre avec une seule personne.

C’est pourtant une phase non évitable. Tu peux minimiser cette phase en étant très claire sur ce que tu veux (et pas seulement sur ce que tu ne veux plus). Définir ce que tu veux c’est d’ailleurs le dernier module de mon programme en ligne S’ouvrir à l’amour.

Au risque de paraître vieux jeu, je recommande dans cette phase de ne pas coucher avec ton partenaire. Cela te permettra de faire un tri naturel des partenaires qui cherchent une aventure. Il est important d’évaluer l’engagement de ton partenaire pour ce qu’il fait et pas ce qu’il dit. (C’est ce qu’on voit notamment dans le premier module de mon programme Être heureuse en couple.)

Je vais à nouveau paraître vieux jeu, mais je recommande de coucher avec ton partenaire seulement après qu’il t’ait confirmé l’exclusivité de la relation, qu’il t’appelle régulièrement voire même qu’il te présente quelques amis.

Ici le plus important est de respecter ton rythme, ce n’est pas en couchant plus vite avec ton partenaire que tu le retiendras.

Au contraire, ce qui est plus dur à obtenir gagne en valeur.

Il vaut mieux satisfaire tes besoins sexuels seule pendant quelques temps et attendre que le partenaire s’engage. Je dis pas que tu ne peux pas “jouer” on est d’accord. Il y a plein de jeux érotiques sympas à faire avant de coucher ensemble. 

 

Après 3 mois de relation

Les délais sont approximatifs, ils tendent à s’allonger quand tu es jeune et à se raccourcir quand tu es plus âgée et ils dépendent aussi de ton envie personnelle. Des fois, après une séparation ou un long moment de célibat, tu peux avoir envie d’y aller doucement et c’est aussi OK.

À ce stade, chaque partenaire devrait être intégré dans la vie de l’autre. Les parents devraient te connaître, savoir que tu existes et tu as dû rencontrer la majorité de ses amis y compris ses amies filles. Tu devrais pouvoir laisser des affaires chez lui et passer la majorité des weekends ensemble.

Quand un homme est amoureux, il a envie de voir sa partenaire souvent.

Si tu as des enfants de relations précédentes, tu peux décider de parler de ton partenaire à tes enfants maintenant, voire de le présenter pour voir si ça peut coller. Je te recommande toujours d’attendre que tu sois sûre avec tes sentiments et ses sentiments, car cette phase d’introduction peut-être facile ou difficile, selon si les enfants ont l’impression d’être menacés par cette nouvelle relation (par exemple parce qu’ils reçoivent moins d’attention qu’avant).

Dans cette phase il est tout à fait normal de planifier les vacances ensemble ou d’avoir un premier projet en commun (par exemple organiser un weekend avec des amis etc.)

C’est dans cette phase que se passent les premières étapes d’alignement comme par exemple:

  • clarifier la situation avec cette «amie» qui le contacte souvent
  • être présentée à son cercle plus large comme ses collègues de travail avec qui il fait beaucoup d’after-work ou plus formellement lors d’un événement de la boîte où les partenaires sont invités.

Dans ce cas-là écouter son instinct est important.

Si un comportement n’est pas clair, demande à ton partenaire de clarifier la situation!

Cette phase est un peu la phase où on ferme définitivement les portes des autres possibilités que l’on avait gardé « au cas où ».

 

NB

Si tu n’as pas guéri les blessures de ton passé, il se peut que ton instinct soit biaisé par ces blessures (par exemple la peur d’être rejetée, abandonnée ou trahie).

C’est pour cela que je recommande toujours de guérir les blessures de son passé, car ainsi tu peux à nouveau faire confiance à ton instinct. Guérir les blessures de son passé fait partie intégrante de mon programme Être heureuse en couple ou de mon coaching individuel.

 

 Le cap des 6 mois – 1 an

 À ce stade ton partenaire et toi vous décidez si vous avez envie de continuer approfondir la relation.

C’est un cap important, car à ce stade tu connais les qualités de ton partenaire et aussi ses défauts et tu arrives à savoir si tu te projettes dans la durée avec lui.

C’est généralement à ce stade où vous décidez d’emménager ensemble.

Avant de faire ce pas il est important de clarifier avec toi-même les points suivants:

  • Si je veux une relation de longue durée, est-ce que je peux accepter pleinement ses défauts?
  • Si je veux me marier, est-ce que je me vois passer le reste de ma vie avec lui? Est-ce que j’ai pris le temps de lui redemander si se marier fait toujours partie de ses plans?
  • Si je veux un enfant, est-ce que mon partenaire serait un bon père et est-ce que avoir un enfant fait toujours partie de ses plans?

Si tu ne réponds pas oui clairement, clarifie la situation avant d’aller plus loin.

Quitter ton appartement pour vivre avec quelqu’un est un risque et tu dois te sentir en sécurité pour le faire.

Ici il est bon de voir que la prise de risque est égale pour les deux partenaires.

Par exemple si tu quittes ton appartement pour emménager chez ton partenaire, la prise de risque n’est pas égale.

Car si tu te sépares tu devras partir. 

Si trouver un nouvel appartement est une option difficile dans la ville où tu habites, tu peux alors décider de sous-louer ton appartement et de demander à ton partenaire de redécorer l’appartement pour que cela devienne un vrai chez vous.

 

Le cap des 3 ans

Selon Frédéric Beigbeder le stade amoureux physique dure 3 ans. Si tu restes avec ton partenaire au-delà des 3 ans, cela veut dire qu’il est aussi devenu l’ami avec qui tu as envie de partager ta vie et d’avancer dans la vie. C’est une nouvelle étape d’engagement dans le couple.

Car chaque partenaire doit décider: est-ce que l’autre sera le partenaire d’un bout de ma vie ou est-ce que j’ai envie qu’il partage ma vie (même si partager sa vie ne veut pas forcément dire toute sa vie)?

C’est souvent le moment où l’on décide de formaliser l’engagement mutuel en se mariant ou bien en décidant d’avoir un enfant ou en ayant un projet commun comme par exemple d’acheter un appartement.

Pour les couples qui se sont rencontrés plus jeunes, cette phase peut s’allonger jusqu’à 6 ans.

L’erreur qui est souvent faite à ce stade, c’est que les femmes hésitent à demander un engagement plus formel et attendent que l’homme fasse le premier pas.

Et là ma réponse est claire. L’homme ne fera pas ce premier pas.

Il doit pour cela savoir d’abord:

  • quel est l’engagement que tu souhaites. Est-ce se marier ou avoir des enfants ou réaliser un projet à deux?
  • que tu souhaites qu’il fasse ce pas
  • et qu’il ne va pas se ramasser un grand non quand il le fait.

Donc c’est d’abord à toi de te poser les questions suivantes:

  • Est-ce que j’ai envie de partager ma vie avec lui?
  • Quel engagement je souhaite avec lui?

Et ensuite de dire clairement ce que tu souhaites et rêves d’accomplir avec lui, sans le menacer.

Cela ne veut pas dire que tu es prête à l’attendre pour toujours. Tu peux avoir un délai dans ta tête.

Et si ce délai est atteint, ce qui est important ici, c’est que tu parles avec ton partenaire avant d’avoir atteint le stade final de frustration parce que tu as trop attendu.

En ayant cette discussion, il comprendra que ton timing est différent du sien et il peut décider de suivre ton timing ou pas. Il comprendra aussi ton changement d’attitude et peut-être ton désengagement dans la relation.

Tu ne peux pas forcer son timing, mais tu dois communiquer et respecter le tien.

Ce n’est pas en l’attendant que tu vas augmenter tes chances que cela marche.

Car si tu as accumulé de la frustration et du ressentiment à attendre, tu peux être sûre que la relation cassera.

S’il n’est pas prêt, pose-toi les questions suivantes:

  • Est-ce que je veux attendre?
  • Sous quelles conditions je pourrais attendre sans être frustrée? Par exemple en te fixant un délai ou bien en te focalisant en plus sur ta carrière et moins sur ta relation ou bien en voyant plus tes amis, tes collègues et en investissant moins dans le temps passé avec ton partenaire.
  • Est-ce que je peux attendre? Si tu veux un enfant et que tu approches la quarantaine, tu es limitée biologiquement pour attendre.

Et si ton délai est passé, ne pas insister et partir.

C’est en évitant ton point de non-retour que tu peux sauver cette relation. Des fois le partenaire a besoin de réaliser ce qu’il perd pour s’engager, car il a peut-être des blessures liées à l’engagement. Si tu pars et que ton partenaire revient, pose-toi la question si tu as envie de revenir et assure-toi qu’il agisse vraiment concrètement.

Si l’engagement voulu est d’avoir un enfant, cela peut réveiller chez l’autre partenaire toutes les peurs et les inquiétudes qu’il peut avoir sur le fait de devenir parent:

  • Suis-je capable d’être un bon parent?
  • Puis-je assumer financièrement un enfant?
  • Est-ce que ma situation est suffisamment stable?
  • Est-ce que je veux (inconsciemment) éviter de reproduire les schémas de mes parents? Autrement dit, qu’est-ce qui me reste à régler dans la relation avec mon père et ma mère?

Prendre le temps de discuter ensemble ces inquiétudes peut aider le partenaire dans cette décision et tu peux l’aider à relativiser sa peur.

Essaie de comprendre la peur de l’autre, sans attendre qu’il change d’avis.

Ce n’est pas ton rôle de l’aider à surmonter ses peurs. Il doit faire ce travail seul et l’attendre éternellement ne l’aidera pas dans son travail.

C’est finalement une question de compatibilité entre ton timing et le sien.

Tu peux comprendre qu’il ait besoin de temps, mais tu dois aussi respecter le tien. 

 

Une fois qu’un engagement de longue durée est prononcé

Que ce soit un appartement en commun, se marier et avoir un enfant, une fois que cette étape est atteinte, tu rentres dans une nouvelle dimension du couple.

Le couple devient à ce stade pour moi un véritable outil de développement personnel.

Car vous êtes formellement engagés dans la durée.

Et c’est dans cette relation intime que vont se réveiller petit à petit des autres blessures de ton passé (pas celles liées à l’engagement) et qui vont se révéler sous la forme des fameuses crises de couple.

La première arrive souvent au premier enfant où tous les schémas sur notre vue de la parentalité refont surface et ou bien souvent les vues divergent entre les partenaires.

Cela peut arriver aussi dans les situations où nous dépendons de l’autre, soit physiquement suite à une maladie ou bien financièrement après une perte d’emploi ou émotionnellement après la perte d’un être cher.

Même si ces crises peuvent être particulièrement difficiles à vivre, elles sont également l’opportunité d’approfondir votre amour mutuel, car chaque partenaire peut aider l’autre dans son cheminement pour guérir de ses blessures.

Car ce n’est pas un hasard si tu en es arrivée jusque-là avec ton partenaire.

Tu es la personne qui va mettre en lumière les blessures relationnelles qu’il a encore en lui, et comme par miracle, ce que tu peux décider de changer dans ton comportement pour guérir de ta propre blessure va l’aider à guérir de sa blessure.

Si la crise arrive au premier enfant et que l’un des parents se sacrifie beaucoup plus que l’autre pour ses enfants (peut-être parce qu’il reproduit le schéma de ses parents), si le parent qui se sacrifie moins donne du temps libre au parent qui se sacrifie, il l’aidera à guérir de sa blessure du sacrifice. Et passer plus de temps avec son enfant peut aider le parent qui se sacrifie moins à guérir de sa blessure personnelle (par exemple le rassurer qu’il est un bon parent, se rapprocher de son enfant…).

Cela n’enlève pas la responsabilité personnelle de son propre bonheur et développement personnel.

C’est juste une opportunité d’expérimenter l’amour inconditionnel en décidant consciemment d’aider l’autre.

Pour traverser avec plus d’aisance ces étapes, je trouve que la méthode IMAGO de Harville Hendrix est excellente, car elle met en lumière ce qui se cache derrière une crise et donne des outils très pratiques pour traverser ces crises.

Un outil très simple de la méthode IMAGO est le dialogue IMAGO où chacun des partenaires a le même temps de parole pendant que l’autre l’écoute et reformule ce qui est dit. Ce dialogue permet à chacun des partenaires de se sentir vraiment entendu et de mieux comprendre le point de vue de l’autre.

Je donne une introduction à cette méthode dans mon programme en ligne Être heureuse en couple, car je trouve important que chaque couple comprenne que les crises sont normales et inévitables et pour que mes clientes, une fois qu’elles ont atteint leurs rêves de couple, ne soient pas démunies dès que la première crise arrive.

J’espère que cet article t’aura donné un bon aperçu des différents stades de développement d’un couple.

Mon programme Être heureuse en couple te donne tous les outils pour traverser ces différentes phases ainsi que de guérir les blessures de ton passé en lien avec l’engagement.

Fermer le menu
×
×

Panier