29. Le processus de tomber amoureux

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Comportement

Le processus de tomber amoureux

Tu t’es peut-être demandé quel est le processus physiologique de tomber amoureux, ce qui fait qu’un homme soit attiré par une femme et tombe amoureux et vice versa. 

Il y a une chimie de l’attraction. La biologiste Dawn Maslar a fait des recherches sur la manière de laquelle le cerveau tombe amoureux et a découvert des différences majeures entre les hommes et les femmes (dans le sens physiologique ce qui n’a rien à voir avec le genre auquel tu t’identifies personnellement). C’est ce qu’elle appelle la neuroscience du dating.  

Comment tombe-t’on amoureux ?

Cet épisode résume les points essentiels de ses travaux de recherche. J’ai d’ailleurs interviewé Dawn Maslar à ce sujet pour mon programme de coaching S’ouvrir à l’Amour.

La rencontre

Ce qui fait que tu es attirée par un certain homme ou lui par toi, dépend totalement de ton cerveau reptilien qui va relâcher un neurotransmetteur appelé la norépinéphrine qui a pour effet de réduire ta peur ou ton anxiété afin de t’inciter à aller vers l’autre. Physiquement tu peux ressentir l’effet de ce neurotransmetteur quand ton cœur bat plus vite, tu peux transpirer plus, avoir les mains moites et sentir une espèce d’excitation intérieure.

Ton cerveau rationnel est mis sur OFF pendant cette phase.

Qu’est-ce qui détermine par qui tu es attirée?

Ton cerveau reptilien utilise les principes suivants pour choisir ton partenaire:

      • Le principe des opposés. Tu vas choisir celui qui a les gènes les plus opposés à toi, pour augmenter les chances de mettre au monde un enfant en bonne santé, capable de survivre.
      • Le principe des similitudes. Tu vas inconsciemment rechercher une personne qui ressemble à tes proches, père ou mère, autres personnes importantes, pour calmer l’anxiété et l’incertitude qui sont inévitables dans cette phase de séduction. Tu es donc attirée par la personne qui peut t’amener l’amour dont tu penses que tu as besoin, que tu penses mériter et que tu te portes à toi-même. Ces croyances vis-à-vis de l’amour, tu ne les as pas imaginées toute seule, elles ont été forgées pendant ton enfance, avec tes parents ou en relation avec d’autres personnes. 

Regarde mon wébinaire gratuit pour comprendre pourquoi.

Pour toi

LE WÉBINAIRE comment se crée-t-on une blessure du passé?

Enregistre-toi dès maintenant à ma newsletter et reçois le replay du wébinaire comment se crée-t-on une blessure du passé ? 

* Champs obligatoires

Si tu t’abonnes à ma newsletter, tu recevras également des offres. Tu peux te désabonner à tout moment. Merci de lire ma Politique de confidentialité pour voir comment je traite les données.

  • La sélection se fait par le biais de tes 5 sens (la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher…) et le premier baiser. Dans cette phase le cerveau rationnel et comme éteint, ce qui veut dire que la raison intervient peu dans la phase d’attraction, ce qui peut te donner cette sensation de t’attacher ou d’être attirée par des mauvaises personnes.

Est-ce que le coup de foudre existe et est-ce que cela veut vraiment dire que l’on tombe amoureux aussi vite?

Au risque de te décevoir, la réponse est non. Il s’agit juste d’une réaction à la libération de deux neurotransmetteurs et cela n’a rien à voir avec tomber amoureux.

Quand tu es attirée par quelqu’un, il y a une libération du neurotransmetteur norépinéphrine qui te met dans un mode de survie, combat ou fuite, et qui encourage chaque partenaire à coucher ensemble comme moyen de réponse à cette survie. C’est quelque chose de logique que la nature utilise le sexe comme moyen de calmer le stress, pour que nous soyons capables de nous reproduire même en situation de stress (ce qui explique le babyboom pendant les épidémies ou crises). Si le sexe se produit relativement rapidement, il y a une stimulation vaginaux-cervicale qui sécrète un autre neurotransmetteur qui génère une dépendance encore plus fort que l’héroïne. On ne dit pas le mot coup de foudre sans raison ;-).

Si en tant que femme tu es sensible à ces deux sécrétions de neurotransmetteurs et que tu te sens très vite attachée, il se peut que tu cherches à auto-saboter tes relations (je te fuis tu me suis, je te rejette tu me rejettes) pour revivre ce moment. Mon interprétation personnelle est que si dans ton passé tu as eu un environnement tumultueux ou si tu as vécu beaucoup de hauts et de bas dans des relations intimes, tu auras cette tendance d’être accro à ces sécrétions.

 

La phase de séduction

Une fois que tu ressens cette attraction (sexuelle), les personnes impliquées peuvent décider de passer à l’action et de rentrer dans la fameuse phase de séduction.

Cette phase de séduction est mêlée de 2 sentiments contradictoires:

  • La joie de passer de bons moments ensemble produit de la dopamine (la dopamine est l’hormone de la récompense qui est souvent sécrétée quand on mange, on se drogue ou pendant les relations sexuelles) qui incite à revoir l’autre.
  • L’anxiété de ne pas savoir si ton choix est bon, si c’est juste une attirance sexuelle ou plus ou si l’amour est réciproque.

Dans cette phase, les hommes et les femmes ont des différences hormonales et cérébrales fondamentales, qui font que l’homme doit chasser et la femme choisir:

  • L’homme serait plus disposé à aborder à cause de son taux de testostérone plus élevé qui lui facilite le fait de passer à l’action. Dans son hypothalamus il a ce que les scientifiques appellent un ‘pursuit spot’ qui l’incite à aller vers une femme par laquelle il est intéressé et à prendre le risque de l’initiative. Son hippocampe le rend plus capable de repérer au loin la personne qui l’intéresse. On le voit d’ailleurs dans la nature avec les animaux mâles qui possèdent de beaux plumages ou font des attentions spéciales pour attirer et séduire leurs partenaires.
  • La femme serait par sa nature plus disposée à choisir, car c’est finalement elle qui prend le plus de risques en cas de sexe (elle peut tomber enceinte). Son cerveau est plus à même de faire un choix qui inclut de multiples critères  et son hippocampe, grâce à la sécrétion d’œstrogènes, a plus de mémoire pour se rappeler des qualités de chaque partenaire. 

Tomber amoureux

Les hommes et les femmes tombent amoureux différemment, respectivement en ayant une élévation d’hormones et une croissance de récepteurs différentes:

    • La femme tombe amoureuse quand son niveau de dopamine et d’ocytocine atteint un certain niveau.
    • Chez l’homme il faut un certain niveau de dopamine, de vasopressine et de testostérone pour qu’il tombe amoureux, mais aussi qu’il crée de nouveaux récepteurs capables de réceptionner ce nouveau taux, ce qui veut dire que cela demande du temps.
    •  

Ces différences entre les hommes et les femmes règlent comment doit se comporter un homme ou une femme pour que l’autre tombe amoureux:

  • L’homme a besoin d’abord de savoir qu’il peut aborder, c’est-à-dire que la femme lui donne un feu vert: un sourire ou toucher les cheveux en le regardant sont des feux verts.
  • Plus l’homme va te séduire, essayer de te plaire et montrer son intérêt plus sa sécrétion de testostérone sera stimulée et plus cela le fera tomber amoureux. Selon Dawn Maslar si la femme aborde un homme, cela déclenche un phénomène biologique appelé l’effet “opossum” qui rend l’homme méfiant (“c’est trop beau pour être vrai, il doit y avoir anguille sous roche”). Cela va diminuer sa sécrétion de testostérone et il pourra mettre plus de temps à tomber amoureux .
  • La femme doit choisir et prendre le temps de regarder si son prétendant remplit les critères qu’elle recherche chez un homme ou dans une relation avant de s’engager émotionnellement ou sexuellement avec lui. Pourquoi? Le sexe et la tendresse produisent une forte dose d’ocytocine, ce qui fait que la femme peut s’attacher à quelqu’un même s’il ne correspond pas à ce qu’elle cherche. Pour c’est utile d’avoir une idée claire de ce qu’elle recherche chez un homme et vérifier si ce partenaire correspond à ce qu’elle recherche. Définir son partenaire idéal est un module entier de mon programme S’ouvrir à l’Amour.
  • Pour les deux Dawn Maslar recommande d’attendre pour coucher. Cela permet à l’homme d’augmenter son taux de vasopressine, de dopamine et les récepteurs correspondants qui font qu’il tombe amoureux et ne soit pas seulement sexuellement attiré. La grande question est combien de temps? Et comment sait-on si l’homme tombe amoureux? Selon Dawn Maslar, l’homme tombe amoureux entre deux mois et un an après la rencontre et on sait qu’il est tombé amoureux quand il s’engage avec sa partenaire. C’est la raison pour laquelle elle conseille d’attendre 90 jours (OMG!). 

Ce qui influence aussi la durée pour quelqu’un de tomber amoureux, ce sont ses expériences passées avec l’engagement, soit dans la relation avec son parent du même sexe, soit dans ses premiers amours. 

J’espère que cet article t’aura éclairé sur la chimie de l’attraction. Il n’est pas une injonction à te dire comment te comporter mais plus pour t’aider à comprendre pourquoi tu peux parfois avoir le sentiment d’être attirée par les mauvaises personnes et pourquoi tu as le sentiment de t’attacher très vite à quelqu’un.

Je te mets également en lien ci-dessous le TEDx talk de Dawn Maslar ainsi que le lien de son livre sur Amazon (la couverture est kitsch mais le contenu en vaut le coup); les deux sont en anglais.